À partir de la troisième semaine jusqu’aux 3 mois de Mini, nous pouvons observer en fin de journée (à partir de 18h) que Mini s’agite, pleure, pousse des cris de colère et est inconsolable. C’est ce qu’on appelle « les pleurs du soir ».

Cette agitation, bien que très éprouvante pour les parents, est tout à fait normale. Elle signe une évolution dans l’apprentissage du sommeil du Mini.

Ces pleurs du soir peuvent être assimilés à une décharge émotionnelle. En effet, le nouveau-né vit beaucoup de choses pendant la journée. Chaque son, image ou émotion est une nouveauté pour lui et génère des sensations fortes chez Mini. Ainsi, sa manière d’évacuer le stress, l’excitation ou le trop plein d’énergie passe par les pleurs.

 

Le saviez-vous ?

 

De 0 à 3 mois, Mini n’a pas de rythme circadien, c’est-à-dire qu’il n’a pas un rythme biologique sur 24h et qu’il ne fait pas la distinction entre le jour et la nuit.

Le début de soirée est, pour nous adultes, la période où la journée se termine mais qui était, lorsqu’il était dans l’utérus, la période d’activité de Mini ! Cette période de décharge aide donc Mini à passer au rythme circadien et à abandonner petit à petit le rythme qu’il avait in-utero.

Nous vous donnons quelques conseils pour vous aider à traverser cette étape difficile :

  • Assurez-vous tout d’abord que ce ne sont pas des pleurs de douleur ou de faim.
  • Pendant cette période délicate, nous vous conseillons de favoriser des journées paisibles et ce d’autant plus en fin d’après-midi.
  • Pendant les cris et pleurs du soir, vous ne pouvez qu’attendre que cela passe en câlinant et enveloppant Mini dans vos bras, le bercer et l’accompagner en lui parlant tout doucement. On vous donne des idées pour bercer Mini dans l’article “20H…les pleurs!. Vous pouvez aussi entonner une berceuse, partir en promenade,…
  • L’emmaillotage peut également être bénéfique pendant cette période.

 

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité