Quand et comment encourager le 4 pattes ? En arpentant, en rampant, votre appartement en long, en large et en travers, Mini prend conscience de son bassin et découvre ses multiples possibilités de mouvements. Vous observez peut-être ses bercements d’avant en arrière en position quatre pattes ? Ou encore, en position allongée, le balancement de ses jambes sur les côtés ? C’est donc le moment de lui proposer ce petit jeu pour amorcer le 4 pattes.

Quand stimuler la mise en place du 4 pattes ?

Votre bébé ne sait pas encore marcher à 4 pattes mais il prend plaisir à se familiariser avec son bassin et répète, à l’envie, des mouvements de balancement. Après avoir rampé à reculons, les petits pieds de bébé ont fini par heurter un objet ce qui lui a permis de se redresser en position 4 pattes. Mais au lieu d’avancer, vous observez que votre bébé se balance d’avant en arrière puis se remet à ramper. Il s’agit de la mise en place du réflexe tonique symétrique du cou dont nous vous parlons ici : Pourquoi bébé rampe à reculons ?.

Une petite illustration ?

Cette phase de balancement permet à votre bébé de renforcer le tonus des muscles de son cou et de son dos. Cette notion est importante pour gagner une bonne posture corporelle. En effet, elle est nécessaire pour dissocier les coordinations de la tête, des bras et des jambes en même temps. Elle vise également à gagner de la force dans les bras. Tout ce dont il a besoin pour mettre en place le 4 pattes par la suite !

Ainsi, quand Mini s’exerce de plus en plus à ce petit exercice de balancement, c’est le moment de lui proposer un petit jeu pour amorcer le 4 pattes.

Comment encourager le 4 pattes ?

Pour encourager votre bébé et stimuler la mise en place du 4 pattes, nous vous suggérons un petit jeu.

Installez-vous au sol, les jambes écartées et disposez entre vos jambes un hochet qui soit attirant pour votre Mini. Positionnez votre enfant allongé sur votre cuisse : son ventre repose sur votre jambe et ses mains sont orientées vers le hochet, en mode Superman !

Une fois installé de la sorte, il est fort possible que Mini ait envie d’escalader votre jambe pour aller chercher l’objet attrayant. Et hop, c’est le quatre pattes qui pointe le bout de son nez !

Pensez à alterner de jambe (la vôtre) pour que celle de bébé, qui est à l’initiative du mouvement, ne soit pas toujours la même.

>> Le saviez-vous ?

Le bassin est une structure tridimensionnelle qui favorise les mouvements dans les trois plans de l’espace : avant/arrière, haut/bas, côté gauche/côté droit.

Cette structure osseuse donne donc à la fois du volume au corps de Mini (son bassin lui donne conscience qu’il est conçu “en 3D”) tout en lui offrant la possibilité de s’orienter.

Lorsqu’on lui offre la possibilité d’en prendre conscience, Mini apprend alors à s’appuyer dessus, ce qui limite bien des efforts musculaires. En effet, en position assise, Mini peut se soutenir grâce à son bassin et obtenir une belle stature, bien droite… Idéal pour ne pas se faire reprendre, plus tard avec des “Mini, tiens toi droit !”   

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne