Les jeux de cause à effet : dès 10 mois

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne
Votre enfant grandit vite et vous cherchez à renouveler ses jeux ? L’idéal étant de lui proposer des jeux adaptés à son stade de développement moteur. Alors quels jeux proposer pour un enfant de 10 mois ? Allez, on vous donne un petit coup de pouce : choisissez les jeux de cause à effet. C’est une notion que votre enfant est en train de découvrir avec grand plaisir !

Votre enfant grandit vite et vous cherchez à renouveler ses jeux ? L’idéal étant de lui proposer des jeux adaptés à son stade de développement moteur. Alors quels jeux proposer pour un enfant de 10 mois ? Allez, on vous donne un petit coup de pouce : choisissez les jeux de cause à effet. C’est une notion que votre enfant est en train de découvrir avec grand plaisir !

Les acquisitions de votre enfant à partir de 9 mois

Vers 10 mois, le développement moteur de votre enfant est de plus en plus affirmé. L’enfant débute la marche, se redresse, tombe. À cet âge, grâce à sa préhension qui s’affine, votre enfant commence à saisir des objets de plus petite taille.

Puis, de 9 à 18 mois un nouveau mécanisme entre en jeu, l’enfant prend conscience de son action sur les objets. Il pousse, jette, tire… il exerce sa coordination et le lien de cause à effet.

Les jeux de cause à effet : dès 10 mois

Entre autres distractions, nous vous conseillons donc de proposer à votre enfant des petits jeux qui vont lui permettre d’affiner cette nouvelle compétence de lien de cause à effet.

  • Les jeux à tirer

Les jeux à tirer comme un petit chien relié à une ficelle visent la sollicitation de la pince avec l’utilisation du pouce et de l’index mais aussi la perception du « lorsque je tire la ficelle, le chien se rapproche de moi ». Ils permettent donc de prendre conscience du lien de cause à effet.

  • Les jeux de pouet-pouet ou sonores

De la même façon les jeux qui font “pouet pouet” quand on appuie dessus vont permettre à votre enfant d’exercer sa pince fine et le lien de cause à effet: « quand j’appuie ici, ça fait un bruit ». Le plus connu de tous est probablement Sophie la Girafe. Ou encore les jeux où un son apparaît quand on insère une pièce.

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne

En difficulté dans cette étape ?

Ne vous inquiétez pas.

Ce n’est pas l’âge mais bien l’acquisition des étapes qui comptent pour le bon développement de votre enfant !

Revenons à l’essentiel pour fortifier
les acquis de votre enfant.

Le saviez-vous ?

La notion du lien de cause à effet permet à Mini de saisir et de comprendre que lorsque il réalise une action sur quelque chose, une autre peut en découler. Cette expérimentation est importante car elle permet de mettre en place les systèmes de stratégie, de réflexion et de logique, chers au développement de Mini. Mini prend conscience que lorsqu’il le décide, il a la maîtrise de son action. Ex: lorsque je lance fort ça va loin, lorsque je tire moins fort ça reste près de moi.  Ce sont le cumul de ses expériences sur l’objet qui vont lui donner des aptitudes dans les apprentissages notamment lors de la résolution de problèmes mathématiques…

Par ailleurs, la répétition de ces expériences va lui permettre d’esquisser une première ébauche de l’individuation puisqu’il devient moins dépendant de maman pour réaliser son acte. Vous avez d’ailleurs peut être observé que Mini souhaitait faire beaucoup de choses seul! S’agaçant ou montrant sa frustration lorsque vous faites pour lui!  La psy vous en parle dans Comment accompagner l’enfant vers son autonomie ?.