La rentrée des classes approche et que ce soit la première ou la deuxième, elle n’est pas toujours évidente ni pour nos enfants ni pour les parents. Pour l’enfant, la séparation couplée à la nouveauté peut parfois être source d’angoisse. Quant aux parents, ce n’est pas sans émotion que l’on voit son enfant grandir et découvrir ce nouveau monde. Pour vous accompagner dans cette étape, voici nos conseils pour bien préparer la rentrée à l’école.

Préparer la rentrée à l’école en amont

Avant toute chose, il est nécessaire d’expliquer à votre enfant le pourquoi et le comment. Vous pouvez donc lui dire ce qu’est l’école et ce qu’on y fait. Insistez sur le fait que tous les enfants de son âge y vont, que vous y êtes allés aussi. Parlez-lui de votre propre expérience, cela devrait le ravir et rendre cette expérience plus excitante. Selon le tempérament de votre enfant, et si vous pensez qu’il aura peut-être plus de mal à s’adapter à l’école, vous pouvez aussi lui expliquer que ce sera un peu difficile au début car il y aura des règles à respecter mais que vous serez là pour l’aider. Valoriser l’école et ce qu’il va y découvrir, les apprentissages et les amis, est le meilleur moyen de dissiper ses petites craintes.

Pour vous aider à parler de cela, il existe une multitude de petits livres qui expliquent la rentrée des classes. Pensez-y ! C’est un très bon moyen pour faire passer le message subtilement. Vous trouverez notre sélection de livres ici : Première rentrée à l’école : sélection de livres.

La plupart des écoles organisent désormais des visites avant la rentrée. C’est une très bonne idée pour rassurer l’enfant. En visitant sa future école, il arrivera davantage à se projeter et à imaginer quel sera son quotidien. Visiter l’école permet également aux parents d’être confiants sur l’endroit où on laisse l’enfant. Allez donc à la rencontre du personnel et prenez le temps de leur poser des questions et de les connaître. Vous pourrez par la suite transmettre cette sérénité en lui assurant que l’école est un lieu sûr et avec des personnes dans lesquels vous avez confiance.

Enfin, un petit conseil qui peut paraître superficiel mais qui a son importance : prévoyez une petite tenue spéciale « rentrée » avec votre futur écolier. Il s’agit de marquer le coup et de lui montrer que cette rentrée est significative. Choisissez ensemble les vêtements qu’il souhaite porter pour qu’il se sente bien dans ses baskets le jour de la rentrée !

Bien gérer la séparation de la rentrée à l’école

Le jour J est enfin là ! Pour bien préparer la rentrée à l’école de son enfant, voici nos conseils de dernière minute.

Plus facile à dire qu’à faire (surtout pour une reprise) mais ayez en tête que vous serez plus à l’aise pour gérer cette séparation si vous avez du temps devant vous. Prendre le temps et arriver un peu en avance vous permettra de réexpliquer les choses à votre enfant et de lui dire au revoir sans frustration. Ne faites pas non plus traîner les choses, 10-15 minutes devraient suffire.

Prenez le temps de parler à la maitresse pour faire le lien entre la maison et l’école. Cela apaisera aussi votre enfant de voir que vous communiquez entre vous.

La veille et le jour J, il sera important de lui expliquer à nouveau pourquoi il va à l’école et pourquoi vous devez vous séparer. N’oubliez pas de préciser qu’il est entre de bonnes mains et que vous vous retrouverez le soir même. Ajoutez des petits détails, qui prendront toute leur importance pour votre enfant comme le lieu, l’heure et la personne qui viendra le chercher en fin de journée.

Évitez de partir furtivement pour écourter cette séparation. Si votre enfant pleure ce n’est pas grave, mais il vaut mieux qu’il vous voit partir et que des au revoir aient pu se faire. Car qui dit au revoir, dit retrouvailles. Et n’ayez crainte, les pleurs devraient progressivement diminuer et disparaitre si l’enfant se sent en confiance dans ce nouveau lieu de vie.

Et nous, comment gérer nos émotions de parents ?

Cette rentrée est éprouvante pour les enfants mais pour les parents aussi. Cela représente beaucoup d’émotions de voir son enfant grandir et entrer dans le monde social.

Nous l’avons déjà abordé mais nous le rappelons : prenez le temps de connaître l’école en amont. N’hésitez pas à poser vos questions sur le fonctionnement. Plus vous serez en accord avec le projet pédagogique et les méthodes de l’école plus il vous sera facile d’y confier votre enfant. Si l’enfant doit être rassuré lors de sa rentrée, il en va de même pour les parents…

Il est normal d’être émotif mais dans la mesure du possible, ne pleurez pas devant votre enfant. Si cela arrive, expliquez à votre enfant pourquoi et rassurez-le. Cependant, ce n’est pas une raison pour lui cacher entièrement vos émotions. Vous pouvez donc tout à fait lui dire que ce n’est pas facile pour vous de retourner travailler, de le laisser seul et qu’il va vous manquer.

Enfin, voyez le positif ! Il s’agit de la poursuite de l’autonomie de votre enfant. De plus, cela vous permet peut-être de reprendre votre activité ou de vous octroyer un peu de temps pour vous. Vous aurez moins de temps avec votre enfant mais vous aurez davantage à cœur de passer des temps de qualité ensemble. N’oubliez pas : qui dit parent épanoui dit enfant épanoui.

>> Le saviez-vous ?

Afin que s’amorce la phase de socialisation, cela nécessite que l’attachement de l’enfant soit secure, c’est-à-dire que l’enfant ait eu un lien favorisé avec un adulte avant 3 ans. En effet, l’attachement secure va permettre à l’enfant de vivre la séparation suffisamment bien pour pouvoir se séparer de l’adulte et aller explorer et rencontrer d’autres personnes.

C’est la continuité des soins, la prévisibilité des interactions ou des réactions que vous avez avec votre enfant qui favoriseront l’attachement secure. La cohérence des interactions est également importante. C’est-à-dire que vos paroles et vos actes doivent concorder pour que ce que vous faites et ce que vous dites soit cohérent pour votre enfant.

Pour aller plus loin à ce sujet, consultez nos articles:

L’attachement, quésako ?

S’attacher pour mieux se séparer

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

www.jeanneribierre.fr