L’importance de l’attention dans les apprentissages

Autour de nous, de plus en plus de parents et de professionnels parlent et se préoccupent de l’attention. De plus en plus de recherches se concentrent sur les effets de son absence ou encore sur son fonctionnement. Pourquoi tant d’agitation autour de cette compétence ? Qu’a-t-elle de si particulier pour que son étude fasse tant de bruit, jusque dans les salles de classes de nos tout petits ?

Qu’est-ce que l’attention ?
Pour rappel, l’attention est notre capacité à mettre tous nos sens en éveil afin de “capter” les informations provenant de l’extérieur, nous permettant ensuite de les utiliser.

Pourquoi s’intéresser autant à l’attention chez l’enfant ?
Parce que l’attention est un des piliers fondamentaux de l’apprentissage et que l’apprentissage est ce qui nous permet de comprendre, de connaître, d’évoluer ; en résumé, de devenir des hommes et des femmes autonomes.

Quel est le rôle de l’attention dans les apprentissages ?
Prenons une situation du quotidien : Julie veut apprendre par cœur sa poésie. Pour cela, elle doit utiliser sa mémoire. Pour cela, elle doit indiquer à sa mémoire QUAND commencer à mémoriser, QUOI mémoriser et COMMENT mémoriser. C’est là que l’attention entre en jeu : pour guider cet apprentissage.

  1. QUAND apprendre ? Julie se motive à travailler : elle s’installe à son bureau pour commencer à apprendre sa poésie. L’attention de Julie s’engage, sa vigilance s’active et se met en ALERTE. Cela informe la mémoire qu’elle va pouvoir commencer à mémoriser : les sens sont en éveil !
  2. QUOI apprendre ? Julie prend sa feuille de poésie. L’attention de Julie va S’ORIENTER vers la feuille de poésie, indiquant à la mémoire que c’est cet objet qui a été SÉLECTIONNÉ pour être mémorisé.
  3. COMMENT apprendre ? Julie lit plusieurs fois la poésie, puis la récite à voix haute. Tout ça, malgré son petit frère qu’elle entend jouer dans la chambre voisine : Le CONTRÔLE EXÉCUTIF va aider l’attention de Julie à rester concentrée sur sa poésie, en INHIBANT la distraction sonore créée par son petit frère et en lui permettant de RÉSISTER à l’envie de le rejoindre pour jouer. Elle peut POURSUIVRE et MAINTENIR son apprentissage. Tout d’un coup, Julie se souvient que sa maman lui a recommandé de réciter sa poésie à/devant ses peluches plutôt qu’à son bureau, comme si elle la récitait en classe, de façon à s’habituer à mettre le ton : Le CONTRÔLE EXÉCUTIF va aider l’attention de Julie à se concentrer sur la stratégie appropriée, en INHIBANT l’ancienne stratégie, moins pertinente. Enfin, Julie décide de réécrire sa poésie de mémoire, afin de pouvoir vérifier qu’elle n’a pas d’erreur : Le CONTRÔLE EXÉCUTIF va aider l’attention de Julie à se relire correctement et à REPÉRER les erreurs éventuelles pour les CORRIGER.

Pour résumer, le contrôle exécutif a pour rôle de :

  • Maintenir l’attention sur le but/l’objectif visé ;
  • Inhiber les distractions ou les actions inappropriées, pour se concentrer sur les actions pertinentes ;
  • Détecter et corriger les erreurs ;Ainsi, apprendre une poésie par cœur exige de la mémoire, mais cette dernière ne peut être mobilisée qu’au cours d’une phase d’apprentissage qui nécessite la présence et la guidance de l’attention, elle-même soutenue par le contrôle exécutif. L’exercice de mémoire dans l’apprentissage par cœur est donc d’abord un exercice d’attention ! Voilà pourquoi il est essentiel d’aider nos enfants à développer et renforcer leur attention, car cela augure des apprentissages plus faciles !

En difficulté dans cette étape ?

Accompagnez votre enfant pour solidifier ses acquis

Étape acquise ?

Découvrez ce que votre enfant acquerra ensuite !

Découvrez nos ateliers en ligne

En vous abonnant !

Rejoignez

Un accompagnement étape par étape,
personnalisé à l'âge de votre enfant.

à partir de
7,90€ / mois

à partir de
7,90€ / mois