Le sommeil du nouveau-né entre 0 et 2 mois

Le sommeil de l’enfant est une des principales préoccupations des parents. Et pour cause, le sommeil reste tout aussi important pour l’enfant que pour l’adulte ! Il est donc important de prendre le sujet au sérieux et de faire en sorte que cette acquisition se fasse sereinement. Voici quelques notions pour mieux comprendre le sommeil du nouveau-né entre 0 et 2 mois ainsi que quelques conseils.

L’organisation du sommeil

Entre 0 et 2 mois, les cycles du sommeil de bébé comportent seulement 2 phases: – Le sommeil agité qui permet la maturation du système nerveux central. On dit d’ailleurs qu’il est « agité » car le cerveau effectue un travail intense. Vous pouvez alors observer que votre bébé fait quelques mimiques ou de légers mouvements corporels pendant cette phase et on peut donc la confondre avec un temps d’éveil. Assurez-vous que bébé est bel et bien réveillé avant d’intervenir, sinon vous risquez d’interrompre un cycle de sommeil. Cette phase deviendra progressivement le sommeil paradoxal de l’adulte. – Le sommeil calme quant à lui permet, notamment, la sécrétion de l’hormone de croissance. Cette phase se transformera en phase de sommeil lent qui se décomposera elle-même en plusieurs parties : sommeil lent léger et sommeil lent profond. Chaque cycle, composé de ces deux phases, dure environ 45 à 60 minutes et se termine par un micro-réveil qui peut être plus ou moins long et comporter des pleurs ou non.

Les réveils nocturnes

Jusqu’aux 2 mois de bébé, les réveils nocturnes sont fréquents et normaux pour plusieurs raisons.

  • Tout d’abord, il se réveille à chaque fin de cycle et il n’est pas capable de se rendormir seul.
  • Puis, bébé apprend à ne plus manger en continu, comme c’était le cas in utero, et le rythme des repas s’installe. Néanmoins, il a encore besoin de téter plusieurs fois par nuit.
  • Enfin, il n’a pas encore la notion du rythme circadien (périodicité de 24h et alternance jour/ nuit).

Malheureusement, vos nuits seront donc très entrecoupées ces deux premiers mois. Il faudra s’armer de patience et répondre à chaque fois aux sollicitations de bébé, mais courage, ça ne durera pas ! À partir de 3 mois, vous pourrez commencer à entraîner votre bébé à l’endormissement autonome.

5 règles d’or du sommeil du nouveau-né

Si les pleurs persistent lors du coucher, il faut s’assurer de plusieurs choses :

  • La priorité, lorsque les pleurs sont récurrents et qu’ils ne s’atténuent pas est de vérifier qu’il n’y ait pas une cause organique : douleurs, trouble respiratoire, otites, RGO (reflux gastro-œsophagien), épilepsie,… Prenez donc rendez-vous avec votre pédiatre pour écarter tout cela.
  • Est-ce que bébé a faim ?
  • Est-ce que bébé est au propre ? Une couche sale peut l’irriter et le gêner
  • Attention à ce que la température de la chambre ne soit pas trop élevée ni trop basse : idéalement entre 18° et 20°C.
  • Enfin, les pleurs peuvent aussi être le signe d’une grande fatigue. Chez les nouveau-nés on observe une phase de pleurs de décharge en soirée. On vous explique cela dans cet article :les pleurs du soir.

Quelques astuces pour favoriser le sommeil du nouveau-né

Le sommeil du nouveau-né sera grandement amélioré s’il se sent rassuré et en sécurité. Et pour cela, recréer le cocon qui lui était si familier pendant 9 mois fait des miracles ! Vous pouvez alors :

  • Opter pour un couffin ou ajuster la taille du lit. Pour cela, roulez en boule quelques couvertures ou placez des coussins aux pieds de bébé. Cela va diminuer l’espace autour de bébé et favoriser ce sentiment de cocon. On vous en parle ici : Deux astuces pour le sommeil de votre nouveau-né.
  • Essayer l’emmaillotage ! Cela apaise Mini qui retrouve sa position fœtale et contribue à un meilleur sommeil. L’emmaillotage pour apaiser le nouveau-né.
  • Tester la tétine. Le nouveau-né a un réflexe de succion qui lui permet de s’apaiser. La tétine peut alors être d’une aide précieuse pour l’endormissement. Néanmoins, si bébé est allaité au sein, demandez conseil à votre sage-femme pour éviter tout risque de confusion sein/tétine. Consultez cet article pour en savoir plus : Tétine : intérêt et enjeux entre 0 et 6 mois.

Sachez également qu’on ne peut pas parler de sommeil sans parler d’éveil. Les deux vont avoir une influence l’un sur l’autre. En effet, si le temps d’éveil est trop long, bébé emmagasine de la fatigue et aura d’autant plus de difficultés à s’endormir. Entre 0 et 2 mois, le temps d’éveil entre chaque sieste est de 45 minutes à 1 heure. Soyez donc vigilant à cela et n’hésitez pas à ajouter des siestes si besoin. Pour éviter tout risque de suffocation ou de mort subite du nourrisson, il est conseillé de choisir un matelas ferme, d’éviter de mettre des coussins, doudous ou couvertures sous lesquels Mini pourrait enfouir sa tête. Tout cela peut être disposé aux pieds de l’enfant tant qu’il ne se retourne pas. Attention également à ne pas mettre un tour de lit complet, il faut laisser passer l’air !

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur le sommeil de l’enfant, consultez ces articles :

Découvrez nos ateliers en ligne

en vous abonnant !