Les premiers graphismes

par Joana Croz, Enseignante

Lorsque l’enfant découvre qu’il peut laisser des traces avec un crayon, il augmente progressivement le nombre de ses expériences et affine de plus en plus ses gestes pour arriver à tracer des graphismes. On retrouvera alors naturellement dans ses productions libres des boucles, des courbes, des vagues. Vous pourrez alors vous appuyer sur ces graphismes spontanés pour les affiner ou bien proposer d’autres graphismes à votre enfant pour enrichir ses tracés. Voici quelques conseils pour mettre en place cet exercice.

A partir de quel âge mon enfant peut-il tracer des graphismes ?

C’est souvent autour de 2 ans ½ que l’enfant commence à vouloir tracer des gribouillages structurés et autour de 3 ans, qu’il commence à tracer des graphismes isolés. Attention, cet âge est donné à titre indicatif car chaque enfant est unique et se développer de manière unique.

 

Mon enfant est-il prêt à tracer des graphismes ?

La condition nécessaire à cet entraînement au graphisme est la tenue du crayon de votre enfant. Pour parvenir à tracer des graphismes, votre enfant doit avoir une tenue experte du crayon. C’est-à-dire qu’il doit avoir trouvé une tenue stable, efficace, qui lui permet d’écrire sans douleur et avec fluidité que sa prise soit tripode ou quadripode. C’est seulement à partir de cette tenue experte que vous pourrez lui proposer des entraînements à l’écriture.

S’il tient encore son crayon dans une prise provisoire (tous les doigts alignés sur le crayon) ou avec une prise palmaire (le crayon entre les doigts et la paume de la main, en fermant le poing) attendez que sa tenue soit plus efficace, poursuivez l’entraînement de la motricité fine et laissez-le libre de faire des expériences de tracés au quotidien. Pour cela vous pouvez en créer un petit espace d’écriture libre à la maison : une table, une chaise, des feuilles et différentes sortes de crayons.

 

Comment l’aider à développer son graphisme ?

  • Vous pouvez analyser les productions libres de votre enfant et choisir de reprendre un des graphismes que vous y trouvez : souvent des boucles ou des courbes.
  • Vous pouvez également enrichir son répertoire graphique, en lui proposant des modèles. Dans ce cas, suivez une progression qui lui permettra ensuite d’écrire ses premières lettres en capitales d’imprimerie : verticales, horizontales, obliques, courbes, cercle, boucles, ponts.

Par exemple : après avoir appris à tracer des verticales et des horizontales, votre enfant pourra tracer les lettres suivantes : L, E, I, T, F, H.

 

Comment commencer ?

  • Proposez à votre enfant d’observer une lettre et de chercher les graphismes qui s’y cachent ou partez d’une œuvre d’art ou encore des graphismes présents dans son environnement.
  • Isolez ce graphisme et proposez à votre enfant de le mémoriser : créer des pistes graphiques pour lui permettre de mémoriser avec son corps.
  • Reproduire le graphisme dans le sable avec le doigt ou un bâton.
  • Reproduire le graphisme avec de la pâte à modeler.
  • Tracer le graphisme sur une feuille avec de jolis feutres colorés.

 

Chaque graphisme devra être travaillé isolément les uns des autres avant de les mixer.

par Joana Croz, Enseignante
#
$

Participez à nos prochains ateliers

En vous abonnant