Dessine-moi un mouton!

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne
Votre enfant vous voit écrire ou signer et s’empresse de vouloir attraper le joli crayon que vous avez en main. Pour renforcer sa créativité et son désir de poser une trace, difficile de refuser à votre enfant de quoi gribouiller un peu…

Pour faire en sorte que votre enfant ne se crispe pas sur le crayon, nous vous donnons quelques conseils précieux!

Veillez à ce que les stylos soient assez gros pour sa prise en petite main. Proposez-lui un grand espace de papier pour que ses gestes de va et vient puissent s’élaborer à partir de l’épaule, qui dirige le mouvement.

N’hésitez pas à varier les matières de papier, ou utilisez même un tableau ! Et diversifiez encore les crayons (craies, pastels…). Votre enfant s’en donnera à coeur joie dans ses premiers pas d’artiste !

Promis bientôt, on vous parlera de peinture et de pâte à modeler !

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne

En difficulté dans cette étape ?

Ne vous inquiétez pas.

Ce n’est pas l’âge mais bien l’acquisition des étapes qui comptent pour le bon développement de votre enfant !

Revenons à l’essentiel pour fortifier
les acquis de votre enfant.

#
$

Le saviez-vous ?

L’organisation de l’acte graphique se décompose en plusieurs mouvements successifs : articulation épaule/bras, puis coude/avant-bras et enfin poignet/main.   

Si votre enfant ne dispose que d’une surface de papier trop petite, cela limitera le mouvement de l’épaule et occasionnera des crispations et des tensions dans l’ensemble de son mouvement. Attention donc !

Rien ne vous prive de dessiner et de concevoir le dessin avec votre enfant ! Vous le verrez, gribouiller est assez détendant!  

Participez à nos prochains ateliers

En vous abonnant

No posts found