Entre 18 et 24 mois, votre enfant a gagné en motricité. Il se déplace en marchant, il s’amuse à reculer et se met à courir. Ses gestes deviennent de plus en plus précis grâce à sa maturation neurologique. Il s’amuse à ramasser des objets de plus en plus fins et à interagir de plus en plus. Oui mais voilà, il n’est pas toujours simple pour vous de savoir comment l’occuper, n’est-ce pas ? Découvrez nos essentiels pour occuper votre enfant de 18 à 24 mois.

Occuper l’enfant n’est pas une priorité

Avant tout, il est à rappeler que nos enfants ont un besoin de se sentir entendus, reconnus et aimés. En effet, être occupé n’appartient pas au registre du petit mais à notre manière d’adultes de penser les choses.

Nous vous proposons donc un autre regard, celui d’accompagner votre enfant dans son développement, non pas en l’occupant mais en l’observant. Ainsi, vous verrez que votre enfant a un imaginaire développé et que tout ce qu’il utilise comme matériel correspond à un apprentissage dans son développement.

Nous nous expliquons !

Entre 18 et 24 mois, votre enfant nourrit sa conscience corporelle et plus précisément son schéma corporel, c’est-à-dire la connaissance qu’il a de son corps et de ses limites corporelles. Il a donc besoin d’expérimenter encore et encore en mobilisant l’ensemble de son corps. Il commence à percevoir qu’il a un dedans et un dehors : « j’introduis quelque chose dans ma bouche, je mange, je vais aux toilettes ». Ainsi il met en place doucement l’apprentissage de la continence. En somme, à chacun de ses actes, il répond à une mise en place d’un ou plusieurs apprentissages.

C’est pourquoi à cet âge, il est nécessaire de proposer à votre enfant quelques essentiels simples pour l’occuper au quotidien.

Les essentiels pour occuper votre enfant de 18 à 24 mois

  • Des boîtes de différentes tailles à sa portée qu’il va s’amuser à encastrer. Mais aussi, des petits jeux qu’il cherchera à introduire dedans et à vider de ces boîtes. On vous en parle davantage dans cet article : Les jeux de contenant/contenu : dès 10 mois.
  • Des coussins de différentes matières et poids, des petites chaises, des caisses qu’il pourra pousser ou tirer pour découvrir encore plus son corps et ainsi affiner sa conscience corporelle.
  • Des cubes qu’il pourra empiler pour affiner ses mouvements. Les apposer les uns sur les autres implique de réguler son geste et de coordonner ses mouvements. Cela fait aussi travailler la coordination des deux mains conjointement ainsi que la coordination œil/main qui sont nécessaires pour stabiliser les postures verticales (c’est-à-dire pour gérer son équilibre).
  • Des feutres de diamètre assez gros et de LONGUES feuilles blanches afin qu’il expérimente son geste et mobilise son épaule dans l’acte graphique. En effet, la découverte de l’épaule est nécessaire plus tard dans l’écriture !
  • Des livres. N’oubliez pas de lui nommer ce que vous voyez pour enrichir son langage et son autonomie. Il sera heureux d’éprouver sa motricité fine lorsqu’il tournera les pages unes à unes ! Pour cela, privilégiez des livres avec des pages cartonnées assez épaisses.

Et ensuite ?

Vous l’aurez compris, avec ce matériel, votre enfant pourra jouer librement sous votre regard bienveillant. Installés au sol ensemble, il vous suffit de le regarder pour répondre à ses besoins cognitifs et moteurs. N’oubliez pas de mettre en mots ce que vous voyez et félicitez-le !

Et voilà, le tour est joué !

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne

© Photo : Nos jours heureux ; Puzzle en bois : Sweet Small Pea