Le tapis d’éveil est un incontournable du matériel de puériculture. Il permet à l’enfant de s’éveiller et de jouer en toute sécurité s’il est adapté. Malheureusement, beaucoup de tapis d’éveil ne le sont pas et c’est la raison pour laquelle nous avons eu grand plaisir à accompagner l’équipe de Mèzamé dans la conceptualisation de leur tapis d’éveil.

Le tapis Mèzamé pour toute la famille

Tout d’abord, le tapis d’éveil Mèzamé a la particularité d’être utile à toute la famille. Il permettra aux petits comme aux grands de s’asseoir au sol confortablement !

Grâce à sa housse sensorielle, il accompagnera parfaitement bébé dans son développement sensori-moteur entre 0 et 15 mois.

En enlevant la housse, ce tapis de vie se transforme en tapis de jeu ou de temps calme. Il est parfait pour jouer à plat ventre avec son enfant ou lire un livre tout en étant à sa hauteur.

Une forme étudiée

Le tapis Mèzamé a une épaisseur de 2,5 centimètres qui permet d’offrir un certain confort à l’enfant. Il l’isole du sol et permet d’amortir les éventuels mouvements ou retournements brusques.

Il est fabriqué en mousse qui permet une densité homogène et une fermeté optimale. Cela est primordial pour permettre à bébé de se mouvoir librement et de prendre des appuis dans le sol. Un tapis plat lui permettra d’accéder plus facilement aux retournements dos/ventre et à se mettre sur les flancs.

Vers 5/6 mois, votre bébé commencera à se retourner, c’est pourquoi nous avons pensé à un tapis assez grand de 120×120 centimètres afin de ne pas freiner ses mouvements. Ils pourront alors se réaliser en toute sécurité sur le tapis d’éveil Mèzamé.

Des couleurs adaptées

Les couleurs contrastées sont mieux perçues par les tout petits. En effet, leur système visuel se met en place tardivement et il est encore très immature dans les premiers mois de vie.

La housse sensorielle est donc composée de tissus blancs et d’imprimés en noir et blanc. Il y a également quelques touches de couleurs vives car elles sont également mieux perçues par le nouveau-né. Cependant, il y en a très peu pour ne pas sur-stimuler le système visuel de bébé.

Le choix du vichy a été fait pour solliciter le système visuel de Mini. En effet, le noir et blanc du motif vichy va permettre à l’enfant de mieux percevoir le volume et le relief des formes et donc de mieux les voir. N’hésitez pas à positionner votre main ou un objet sur le tissu vichy afin qu’il les perçoive mieux.

Des matières variées

La housse sensorielle comprend 6 matières différentes : le nid d’abeille rugueux, le velours à pois, le coton lisse, la feutrine, le bois du hochet, les rubans en corde. Ces textures variées permettent à votre bébé d’exercer son sens du toucher.

En position allongée tous les deux et face à face, proposez à votre enfant de toucher les diverses matières de cette housse sensorielle. N’hésitez pas à mettre en mots votre ressenti : « tu as senti la douceur du cordon, tu sembles apprécier ». Cela l’aidera, ultérieurement, à se créer des images à partir de sa perception tactile, ce qui veut dire que plus tard sans avoir à regarder, il saura retrouver de quelle matière il s’agit grâce au toucher seulement.

La sensorialité tactile est importante dans le développement de l’enfant car elle aide à mieux assimiler le monde extérieur. Cela permet ainsi d’accéder aux perceptions puis aux représentations corporelles.

Des jeux d’éveil intégrés

La housse sensorielle Mèzamé possède plusieurs jeux d’éveil adaptés aux enfants de 0 à 15 mois.

  • Les oreilles qui bruissent

À partir de 2 mois, vous pouvez proposer à votre bébé d’écouter le bruissement des oreilles en papier. Installez-vous tous les deux à plat ventre face à face et froissez l’oreille du tapis. Il cherchera certainement à lever et tourner sa tête en direction du bruit émis. Cela renforcera ses muscles postérieurs, utiles à une tenue du dos efficace. Veillez à ne pas excéder les 3 minutes de jeu à cet âge là.

À partir de 9/12 mois, il sera en mesure de jouer par lui-même avec les oreilles bruissantes, après plusieurs démonstrations.

  • Le rabat imagé

Entre 3 et 5 mois, vous pouvez utiliser le rabat imagé. Placez le tapis contre un mur afin que le rabat soit en position verticale, votre mini redressera sa tête, attiré par les couleurs et les contrastes de l’image. Cela renforcera ses muscles postérieurs et stimulera la verticalisation du regard utile à l’école lorsque l’enfant doit alterner son regard du cahier au tableau et du tableau au cahier.

  • Le hochet en bois

À partir de 3/4 mois, votre enfant s’éveille de plus en plus. Il cherche la prise en main et la préhension du hochet en bois se fera aisément car le volume de ce hochet est étudié pour cet âge. Il cherchera surement à le mettre à la bouche, mais laissez-le faire, c’est sa manière à lui de découvrir les objets.

À partir de 9/12 mois, sa vision ayant muri, il s’amusera à manipuler son hochet et à le déplacer à son guise.

  • Le « pouet-pouet »

À partir de 5/6 mois, l’enfant commence à mettre en place le lien de cause à effet. C’est pourquoi nous avons pensé à insérer un jeu de « pouet-pouet » sous le rabat. L’enfant n’aura pas encore la capacité motrice d’appuyer dessus pour engendrer le bruit mais il comprendra très vite d’où vient la source sonore. Vous pouvez vous amuser à l’interpeller « écoute ! » en lui montrant où vous appuyez. Les fois d’après il aura acquis la compétence.

  • La poche vichy

Nous avons également pensé à intégrer une poche vichy à la housse sensorielle. Amusez-vous à cacher le hochet dans la poche puis à le retirer partiellement. Votre bébé vous demandera sans doute plus tard de réitérer ce jeu.

Vers 9/12 mois, grâce au développement de sa motricité fine, votre enfant essaiera probablement de cacher l’objet seul dans la poche en utilisant sa pince fine (pouce index).

  • Les rubans

À partir de 9/12 mois, la motricité s’affine et les gestes sont plus précis. Votre enfant, après le lui avoir montré, pourra s’amuser à manipuler seul les rubans.

À partir de 12/15 mois, votre enfant assimile une gestuelle et ce que l’on nomme des praxies. La praxie est l’assimilation de plusieurs schémas moteurs pour arriver à un but. A cet âge, l’imitation est à son apogée, alors n’hésitez pas à lui montrer des petits jeux, qu’il se fera un plaisir de reproduire : manipuler le scratch avec le hochet, comment cacher entièrement le hochet dans sa poche ou encore nouer les rubans.

Laissez votre enfant évoluer librement sur le tapis d’éveil Mèzamé, il saura inventer d’autres idées de jeux. Car c’est cette créativité que nous souhaitons encourager !

Les normes de sécurité

Bien entendu, le tapis de vie Mèzamé et sa housse sensorielle répondent à la norme CE 71 1-2-3 s’appliquant aux jouets pour enfants de moins de 3 ans. Les matériaux  utilisés sont également 100% oeko-tex classe 100, ce qui garantit l’absence de substances chimiques nocives.

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne

>> Le saviez-vous ?

Il est recommandé de ne pas utiliser tous les sens en même temps car le cerveau de votre enfant n’est pas suffisamment mature pour assimiler l’ensemble des éléments. En somme, ne jouez pas avec le pouet-pouet en même temps que votre enfant joue avec le hochet ou encore touche aux diverses matières. Laissez-le découvrir chacun de ses sens les uns après les autres afin qu’il puisse mieux les intégrer.

 

Découvrez nos articles sur le tapis d’éveil :