En ce moment, vous observez peut-être que votre enfant prend plaisir à marcher d’une drôle de manière ? Il fait du quatre pattes mais sur les deux mains et les deux pieds et non sur les genoux ? C’est ce que l’on nomme la “marche de l’ours”.

Qu’est-ce que la marche de l’ours ?

En débutant par un bras, votre enfant avance son pied diamétralement opposé et continue en alternant ses mouvements. Main gauche et pied droit avancés, puis main droite et pied gauche avancés et ainsi de suite.

À quoi sert cette marche de l’ours ?

En faisant la marche de l’ours votre enfant renforce, tout comme dans le quatre pattes, l’apprentissage de ses coordinations controlatérales. Ce sont celles qui, rappelons-le qui aident à croiser les deux hémicorps.

Pour aller plus loin sur ce concept de coordinations controlatérales, consultez nos articles : Comment favoriser le ramper avant ? et Les étapes du ramper.

Comment aider mon enfant dans cette démarche ?

Vous pouvez l’aider : placez vous au-dessus de Mini, telle une maman ourse, et proposez-lui de l’installer dans cette position… Et hop, avancez!

>> Le saviez-vous ?

Comme nous en avons déjà parlé dans notre articleComment favoriser le ramper avant ?”, les coordinations controlatérales viennent renforcer des connexions synaptiques (liens entre les neurones, pour faire simple) entre les deux hémisphères cérébraux, ce qui va accentuer la flexibilité mentale, la capacité à faire du lien et à assimiler et traiter les informations.

Par ailleurs, cette tendresse que vous offrez à Mini par vos gestes, cette complicité et cette affection  lui apportent d’autant plus de sécurité et de confiance pour débuter ensuite les apprentissages… Alors, ne vous en privez pas. Vous n’en ferez pas pour autant un petit roi !

 

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne