Je t’ai dans la peau !

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne
À la naissance de bébé, à la maternité mais aussi à la maison, n’hésitez pas à pratiquer le peau à peau ! Ce câlin très simple à réaliser est bénéfique en tout point pour votre enfant. C’est aussi un extraordinaire moment de tendresse. Alors pourquoi s’en priver ?

Qu’est-ce que le peau à peau ?

Il s’agit de poser bébé nu ou en couche sur votre torse, nu également. Veillez à ce que sa tête soit tournée sur le côté et à ce que ses jambes soient repliées. Posez une petite couverture sur le dos de votre enfant et profitez de ce moment de détente pour recharger vos jauges de câlins, d’amour et de sentiment de sécurité ! Élodie, l’instructrice en massage, vous en parle dans son article Le peau à peau.

À quoi sert le peau à peau ?

Les bienfaits (pour bébé et pour vous !) de cette technique sont nombreux.

Pour l’enfant, le contact peau à peau a non seulement un effet apaisant, mais peut aussi faciliter la prise au sein lors de l’allaitement. Cela lui permet aussi de réguler sa température, sa respiration et son rythme cardiaque. C’est aussi une méthode formidable pour calmer les pleurs de bébé.

En cas d’accouchement traumatique (césarienne imprévue, complications, etc.), le peau à peau va favoriser le lien entre la mère et bébé. En effet, ce lien peut être mis à mal dans ce cas de figure car la maman peut avoir (on dit bien peut !) le sentiment de ne pas avoir été une bonne mère, de ne pas avoir été à la hauteur. Alors, aux grands maux, les grands remèdes !

par Gaëlle Ribière, Psychomotricienne

En difficulté dans cette étape ?

Ne vous inquiétez pas.

Ce n’est pas l’âge mais bien l’acquisition des étapes qui comptent pour le bon développement de votre enfant !

Revenons à l’essentiel pour fortifier
les acquis de votre enfant.

#
$

Le saviez-vous ?

Didier Anzieu est un psychanalyste français qui a développé la notion de “Moi-peau”. Pour simplifier, le “Moi-peau” est une représentation mentale que bébé se construit à partir de ses expériences de contact physique pour se représenter comme “Moi”. Pas de panique, on s’explique!

Votre corps, vos mains mais aussi vos soins enveloppent l’enfant et permettent donc de délimiter son corps: Mini se crée d’abord des enveloppes corporelles grâce à tout cela. Autrement dit, l’enfant ressent sa peau comme un sac qui permet de retenir tout ce qu’il faut à sa place et qui permet de délimiter ce qui est à l’intérieur de ce qui est à l’extérieur de la peau, et donc de soi. On en parle en détails ici: Comment contenir bébé pour le sécuriser ?

Grâce à cette enveloppe corporelle, sur laquelle il va s’appuyer, bébé va développer ensuite ses enveloppes psychiques : c’est-à-dire pouvoir se voir comme une personne distincte de l’autre, se constituer son Moi avec tout ce que cela implique (émergence des pensées, des sensations, des émotions). Ce processus est long et se terminera vers les 2 ans de l’enfant lorsqu’il pourra dire “oui” et “je”. Cela signe qu’il a mis en place des enveloppes psychiques solides et bien limitées. En d’autres termes, votre enfant aura compris qu’on ne peut pas lui voler ses pensées ou lui en imposer ! Allez donc jeter un œil à notre article Non, non et non!

Si l’on résume, le contact physique va permettre à bébé :

– de se sentir unifié et cohérent dans son corps
– de ressentir son corps comme solide, ce qui lui permettra de trouver ses appuis pour se mettre assis et debout
– de distinguer l’intérieur et l’extérieur de son psychisme et donc de permettre la formation du Moi. L’enfant va commencer à intégrer qu’il est une personne à part entière !

Enfin, nous avons vu, dans l’article L’attachement, quésako ?, que pour tisser le lien d’attachement la proximité physique était primordiale… Mais sachez que le contact peau à peau et le contact physique tout simplement favorisent tout autant l’attachement secure. Et ce dernier est une base fondamentale pour un développement psychique harmonieux. Eh oui, tout ça grâce au contact physique !!

Participez à nos prochains ateliers

En vous abonnant

No posts found