Vers 7 mois, on se demande souvent s’il faut asseoir notre bébé, entendant à tout va que c’est l’âge au cours duquel cette posture s’acquiert. Comme Mini ne tient pas toujours cette position, on le cale avec des coussins ou pourquoi pas avec des jeux prévus à cet effet. Alors, j’assois ou j’assois pas ?

J’assois ou j’assois pas ?

Il est effectivement tentant de vouloir asseoir son bébé. On se dit que cela lui donnera peut-être l’idée de retrouver cette position par lui-même ou encore qu’il apprécie cette position et qu’il voit mieux son environnement. Alors pourquoi ne pas lui donner un petit coup de pouce et tricher un peu ?

Malheureusement, forcer la position assise chez un bébé qui n’en maîtrise pas la mise en place est fortement déconseillé.

Pourquoi ne pas forcer la position assise ?

La raison principale est simple : si votre bébé ne sait pas encore s’asseoir c’est que son corps n’est pas prêt ! Nous vous expliquons cela en détail dans l’article : Pourquoi ne pas forcer la position assise chez bébé ?

Ainsi, forcé, votre bébé ne saura pas quitter cette position et cela engendrera alors de la frustration, des pleurs et une dépendance à vous dans ses mouvements. La position lui sera très inconfortable car il aura probablement peur de tomber. Cela engendre un raidissement ou bien des postures inadaptées pour contre-carrer cette impression. Il ne se sent donc pas assez sécurisé.

De plus, lorsqu’on force la station assise on empêche l’enfant de faire ses propres apprentissages. Il existe plusieurs stades d’évolution motrices préalables à la position assise. Chacun d’eux sont importants pour le développement de la motricité et des apprentissages futurs. Faites donc confiance à votre bébé, son développement moteur se fera à son rythme !

Comment aider bébé à acquérir la position assise ?

Pas de panique ! Il existe tout de même une alternative et nous vous suggérons quelques manipulations pour que bébé puisse découvrir par lui-même les chemins par lesquels il doit passer pour trouver ses appuis et se redresser ensuite tout seul comme un grand.

Allongez bébé sur le dos. Placez une de vos mains sur l’une de ses jambes, et posez votre autre main sous l’omoplate opposée de bébé. Accompagnez d’un mouvement latéral l’appui du coude au sol. Puis le redressement jusqu’à ce que Mini soit assis.

>> Le saviez-vous ?

En favorisant la position proposée, vous accompagnez Mini dans les mouvements de translations et de rotations, et ainsi vous allez limiter les tensions musculaires, car cette position demeure respectueuse de la physiologie du corps. Mini en expérimentant de nouveau par la suite ces mouvements, saura trouver la stratégie pour s’installer seul, ce qui lui donnera confiance et le rendra fier comme Artaban de savoir faire seul. Et rien que pour cela, on privilégie cette position ! Allez hop !

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne