Il existe une offre incroyable et il n’est pas toujours évident de savoir comment choisir sa poussette. Y a t-il des règles de sécurité particulières ? Faut-elle qu’elle respecte certains critères pour le développement de bébé ? On vous donne nos conseils pour faire un choix éclairé.

Comment choisir sa poussette ?

Avant de penser au confort de bébé (bien évidemment nous y reviendrons), pensez d’abord à vous, parents. Vous êtes les utilisateurs alors prenez en compte le temps que vous passerez à déplier la poussette et à la pousser mais aussi à son poids et à ses caractéristiques.

Voici les mots clefs qui nous paraissent indispensables d’avoir en tête lors de votre choix de poussette:

  • Facile à déplier

Prenez une poussette facilement dépliable et pliable à une main. Vous passerez probablement beaucoup de temps à la plier/déplier dès qu’il vous faudra la transférer dans le coffre ou le local à poussette. Alors autant choisir un modèle facile à utiliser qui ne vous fera pas perdre du temps inutilement.

Petite astuce : placez bébé dans son porte-bébé pour les transitions et pour pouvoir manier la poussette de vos deux mains.

  • Maniable

La poussette doit être aisément maniable. En effet, lorsque vous aurez votre bébé dans les bras, il sera important que la manipulation de la poussette soit facile. Vérifiez donc que le système de freins soit simple et efficace mais également que les roues soient facilement maniables en toutes circonstances. Trottoirs, pavés et autres obstacles du quotidien ne devraient pas vous arrêter en poussette.

  • Poids

Le poids doit peser dans la balance ! Épargnez-vous des maux de dos en choisissant un modèle léger et facile à porter. Pensez également à plier vos genoux, à utiliser vos abdos et à mobiliser votre périnée lorsque vous soulevez votre poussette ou que vous vous baissez pour installer bébé.

  • Posture

Qui dit pousser, dit posture ! Vous manquez peut être d’espace, mais privilégiez les poussettes qui ne vous feront pas mal au dos. Pour une bonne prise en main de votre poussette, il est important que vos avants bras fassent angle droit avec vos épaules. Vos mains doivent reposer simplement sur le dessus de la poussette. Halte donc aux poussettes trop basses et vérifiez la hauteur avant achat. Pensez également à régler la hauteur des poignées.

  • Sécurité

Évidemment, il n’est pas possible de faire l’impasse sur les critères de sécurité, comme pour tout matériel de puériculture.

Assurez-vous que la poussette ait les mentions « EN 1888 » (norme européenne), « NF S 54001 » (norme française) ou « Conforme aux exigences de sécurité ».

Pour vérifier le niveau de sécurité de votre poussette, consultez les crash-tests de la fédération allemande ADAC ou les sites des constructeurs comme Bébé Confort ou Cybex.

Confort et sécurité pour bébé

Le confort de l’enfant doit également être pris en considération dans votre choix de poussette.

  • La nacelle ou le cosy

Veillez à utiliser les fonctionnalités de la poussette selon l’âge de votre bébé. La nacelle ou le cosy sont à utiliser de la naissance jusqu’aux 3/4 mois en fonction de la taille et du poids de bébé. Pour la nacelle, elle est à enlever dès que bébé commence à se retourner pour éviter tout accident. Si vous optez pour un cosy, veillez à ce que l’enfant puisse mobiliser sa tête, sans être soutenue et coincée par un petit coussin (souvent glissé dans le cosy lui-même). Pour cette raison, la nacelle est plus adaptée car elle permet à l’enfant de se mouvoir sans aucune restriction.

  • La poussette « classique » ou hamac

Dès que bébé ne peut plus utiliser le cosy ou la nacelle, vous pouvez utiliser la poussette classique mais en position allongée. Cependant, certains modèles de poussette permettent d’avoir une position assise physiologique même pour les bébés qui ne tiennent pas assis seuls. Notamment la poussette Stokke ou Cybex Priam.

À partir du moment où votre bébé tient assis seul, vous pourrez asseoir votre enfant dans la poussette en position dos à la route (et donc face à vous). Si votre bébé ne tient pas encore assis seul et que vous le placez ainsi trop tôt, vous observerez que votre enfant va tomber sur les côtés.

  • Une assise confortable

Pour la version poussette classique, il faut vérifier que l’assise soit suffisamment large et profonde pour que bébé ne tombe pas, même lorsqu’il a un gros manteau ! En effet, s’il glisse vers le bas, cela le mettrait dans une position inconfortable où l’appui au niveau du pelvis sera trop fort et qui ne correspond pas à la position physiologique de l’enfant.

  • Une ceinture adaptée

Enfin, la ceinture de sécurité est également un critère important.

Vérifiez que les sangles passent bien au-dessus de l’épaule et non à la moitié du bras. Cela est inconfortable pour l’enfant et n’offre pas une sécurité optimale.

Une poussette qui permet le maintien du contact

Enfin privilégiez les poussettes où vous pouvez entrer en contact avec votre enfant et le maintenir. Pour cela, deux critères sont à prendre en compte.

  • Une poussette qui permet de le placer face à vous et non face à la route. En effet, votre petit a besoin que vous puissiez mettre des mots sur les signaux sonores, visuels qu’il reçoit car il est incapable de les intégrer. Son cerveau n’est pas suffisamment mature pour comprendre et assimiler ce qu’il vit. Ainsi face à vous, vous pourrez nommer ses réactions « tu as sursauté, tu as entendu le camion de pompiers… » ce qui le sécurisera énormément. Seul face à la route, il accumule les sensations, qui viennent sur-stimuler son système cérébral et générer du stress dont nous connaissons aujourd’hui les méfaits sur le développement de son cerveau. Ce lien est très important pour la mise en place d’un attachement secure. Nous vous en disons plus dans cet article : L’attachement, mode d’emploi !
  • Choisir une poussette avec un châssis et un dossier pas trop bas. Cela vous permettra de maintenir le contact plus facilement avec bébé et d’éviter par la même occasion la prise de pollution.

La poussette qu’on vous conseille ?

La Cybex Priam regroupe toutes les fonctionnalités primordiales d’une poussette. Que ce soit au niveau du confort, de la maniabilité, de la sécurité ou de la physiologie de l’enfant.

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne

>> Le saviez-vous ?

Parfois, nous pensons qu’un coussin peut soutenir et « contenir » la tête du bébé qui est dans son cosy. De plus, comme il est un peu surélevé, on se dit même que cette position limitera les reflux gastriques. Cependant, on le fait un peu précocement, ce qui a tendance à « saturer » sa sensorialité et à limiter son mouvement. Concrètement ? Votre bébé va avoir tendance à mettre dans ses mouvements trop de tension musculaire et à s’agripper par réaction de protection face à ces stimulations trop importantes pour lui.

Les coussins et les appuis-têtes sont donc à limiter, il est préférable de laisser la tête de votre petit à plat !