Depuis que vous avez annoncé votre grossesse, vous entendez peut-être votre entourage vous dire de profiter de vos derniers instants de tranquillité, de vos dernières grasse matinées et que vous ne dormirez plus jamais correctement ! Rassurez-vous, le sommeil est aussi un apprentissage. Ce n’est pas une science exacte non plus mais voici quelques conseils qui vous permettront d’accompagner au mieux votre Mini dans cet apprentissage.

Reprenons d’abord quelques règles de base sur le sommeil (valeurs moyennes) :

Les réveils nocturnes sont normaux jusqu’à 2 mois. Car l’horloge interne n’est pas encore mature et les cycles de sommeil pas encore installés. Le sommeil est un apprentissage progressif:

  • À la naissance: Mini peut dormir entre 16 et 20 heures par jour
  • À partir de 3 mois: 8 à 9 heures de nuit + deux à trois siestes soit 14/15 heures de sommeil par jour
  • Vers 4 mois: le rythme diurne et nocturne s’installe, c’est-à-dire que Mini commence à faire la distinction entre le jour et la nuit
  • À partir de 6 mois : 11 heures de nuit + deux siestes d’une heure ou plus soit 14/15 heures de sommeil par jour
  • À partir de 18 mois: la sieste du matin disparaît (si Mini n’en a pas besoin),
  • À partir de 3 ans: 10 heures de nuit + une sieste soit 11/12 heures de sommeil par jour
  • Vers 4 ans: la sieste de l’après-midi disparaît

 

Le saviez-vous ?

 

Le sommeil est une affaire de rythme, de régularité et de sécurité :

Chaque enfant a un rythme différent et il est important de le suivre. Certains dorment beaucoup, d’autres moins, du moment que votre Mini vous paraît reposé à son réveil, il n’y a pas de raison de le rendormir s’il a fait une « petite » sieste! Demeurez à l’écoute des besoins de votre tout petit. Observez l’heure à laquelle les premiers signes de fatigue apparaissent pour instaurer une heure de coucher idéale.

Mini se sent davantage en sécurité lorsque son quotidien est prévisible. Il en va de même pour le coucher, la mise en place d’un rituel, à heure fixe sera rassurant pour Mini et lui permettra de s’endormir plus facilement, et ce dès les premiers mois !

La régularité du sommeil de nuit comme de jour (les siestes) est très importante ! Il est préférable de limiter les heures de coucher différentes (week-end, événement exceptionnel).

 

Il est important d’apprendre à Mini à s’endormir seul. En effet, le sommeil est entrecoupé de micro-réveils qui nécessitent de se rendormir… Si votre Mini sait s’endormir seul en début de nuit, il arrivera à se rendormir seul lors d’un micro-réveil ! Au contraire, s’il s’endort dans vos bras, ou au biberon, il réclamera à nouveau ces conditions lorsqu’il sera réveillé en pleine nuit.

Enfin, les conditions d’endormissement : bruit, température, etc. sont aussi importantes pour l’enfant que pour l’adulte !

 

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité