8 astuces pour jouer sereinement en famille

par Violaine Vignaud, Neuropsychologue
Bien des parents ont hâte de jouer à des jeux de société avec leurs enfants ! Mais quand vient ce moment, il arrive souvent que drames, frustrations, colères et incompréhensions soient de la partie ! Maintenant que vous connaissez les étapes de développement de l’enfant qui l’aident à progressivement intégrer et respecter les règles d’un jeu de société, vues dans cet article : Comment se met en place l’apprentissage des règles du jeu ?, voici plusieurs petites astuces pour jouer sereinement en famille et aider ceux qui ont encore un peu de mal à perdre ou à se confronter aux règles.

Bien des parents ont hâte de jouer à des jeux de société avec leurs enfants ! Mais quand vient ce moment, il arrive souvent que drames, frustrations, colères et incompréhensions soient de la partie ! Maintenant que vous connaissez les étapes de développement de l’enfant qui l’aident à progressivement intégrer et respecter les règles d’un jeu de société, vues dans cet article : Comment se met en place l’apprentissage des règles du jeu ?, voici plusieurs petites astuces pour jouer sereinement en famille et aider ceux qui ont encore un peu de mal à perdre ou à se confronter aux règles.

1.Choisissez des jeux de société adaptés à l’âge de votre enfant

C’est la première astuce de base pour jouer sereinement en famille ! Sinon on risque de mettre l’enfant en situation d’échec : il peut se démotiver ou avoir le sentiment qu’il n’est pas capable. Cela ne va pas du tout l’encourager à respecter les règles : il voudra les modifier pour les rendre plus faciles. Mais patientez encore un peu, il aura bientôt l’âge de les respecter !

2.Jouez à des jeux coopératifs

Dans les jeux coopératifs, tous les joueurs sont ensembles «contre le jeu» : tout le monde gagne ou tout le monde perd. Il est alors plus facile de partager la victoire ou la défaite : on reste unis !

3.Faites des équipes !

Pour tous les autres jeux qui ne sont pas coopératifs, l’enfant et le parent peuvent se mettre ensemble ou les frères et sœurs jouent contre les parents ! C’est presque comme un jeu collaboratif, on gagne ou on perd en équipe et on partage la victoire ou la défaite… qui sera donc moins amère.

4.Jouez à des jeux de hasard

Tout le monde a les mêmes chances de gagner, comme les jeux de dés par exemple. Cela retire à l’enfant la sensation de désavantage quand il joue avec papa, maman ou ses grands frères et sœurs.

5.Organisez un podium des gagnants

Au lieu que le jeu ne s’arrête dès que le premier a gagné, les autres joueurs continuent de jouer ! Cela permet de mettre l’accent sur le plaisir de jouer et surtout, d’attribuer les autres places gagnantes. Le second «gagne» donc «la seconde place», le troisième «gagne la troisième place» et ainsi de suite. Tout le monde gagne une place ! Chanceux !

6.Laissez votre enfant gagner de temps en temps

Laissez donc votre enfant gagner de temps en temps ! Quand un enfant gagne face à ses parents, il se sent fort et compétent, comme si tout était possible. Quand ce ressenti s’est suffisamment installé, il peut alors se confronter sereinement aux autres enfants, sans avoir peur de perdre. Cela peut donc faire partie du jeu ! Attention, Il ne faut pas que ce soit systématique, ni flagrant, sinon cela aura l’effet inverse : l’enfant se dira que vous faites cela car il n’est pas capable de gagner.

7.Favorisez la compétition contre soi, plutôt que contre les autres !

Au lieu de battre le record de l’autre, on peut chercher à battre son propre record ! Dans la course ou le saut en longueur par exemple, au lieu d’aller plus vite ou plus loin que son frère/ sa sœur/ son copain, on peut aller plus vite ou plus loin que… soi-même !! A vos mètres, prêts? Chronomètrez !

8. Montrez-lui l’exemple !

Et si vous lui montriez comment réagir face à l’échec ? Questionnez-vous sur votre propre rapport à l’échec : comment réagissez-vous quand vous perdez ? En montrant l’exemple à l’enfant, nous l’aidons à apprendre comment réagir dans des situations difficiles. Alors allez-y, perdez avec :

  • Humour : « aaaahhh j’ai été battu !! » de façon théâtrale, forcez le trait et rigolez !
  • Plaisir/sourire : « merci beaucoup pour ce bon moment passé ensemble, j’ai beaucoup aimé jouer avec toi, j’ai perdu mais je me suis bien amusé » !
  • Rituel : « on s’est bien affronté ! Tope-là ! » et on se fait un check de la main !
  • Gages : « c’est à moi de préparer le goûter du coup ! », etc.

Dans tous les cas, l’action aidera votre enfant à décharger sa frustration.

Voilà donc quelques idées pour vous aider à trouver ou retrouver le plaisir de partager des moments d’amusement avec vos enfants ! Mais ne vous arrêtez pas là, creusez votre imagination, il existe plein d’autres astuces pour jouer sereinement en famille ! Il suffit de les inventer 😉

par Violaine Vignaud, Neuropsychologue

En difficulté dans cette étape ?

Ne vous inquiétez pas.

Ce n’est pas l’âge mais bien l’acquisition des étapes qui comptent pour le bon développement de votre enfant !

Revenons à l’essentiel pour fortifier
les acquis de votre enfant.

#
$

Le saviez-vous ?

Vos enfants sont en général une grande source d’inspiration pour vous aider à réveiller votre créativité. En écoutant de quoi ils se plaignent quand ils perdent ou s’énervent en cours/ à la fin des jeux, cela vous donnera une foule d’idées.

Voici quelques exemples : « c’est pas juste, comme tu es plus grand, tu es plus intelligent, c’est sûr que tu gagnes… ». Dans ce cas, hop on passe aux jeux de hasard qui remettent tout le monde au même niveau. Ou encore : « je gagne jamais !!! » : hop on s’assure qu’il gagne de temps en temps, etc. N’hésitez pas à ouvrir grands vos yeux et vos oreilles, non seulement pour savoir comment les rassurer, mais aussi pour vous inspirer. Ils nous disent souvent beaucoup plus de choses sur leur vécu que ce que l’on pense, à nous d’y être attentif !

Participez à nos prochains ateliers

En vous abonnant

No posts found